LES NATURES VRAIMENT MORTES

Cette série a été réalisée en collaboration avec un couple de tourterelles.

Elles nichent sur ma terrasse depuis 2015 et ont élu domicile dans un luminaire. Comme elles sont très bien élevées, elles ont fienté uniquement dans les jardinières.

De leurs déjections, de petites graines ainsi semées ont germé. Des plantes ont poussé. La canicule s’en est mêlée et tout a crevé. Je les ai récoltées, bien fait sécher et en somme momifiées. Un rouge vibrant teinte, soit les racines, soit le branchage pour un regain de vie peut-être.

Voici donc une ode à la patience, à la nature et une piqure de rappel de sa fragilité et de la notre aussi.

 

Parallèlement et dans le même esprit de collaboration avec la nature, j’ai récolté les fleurs de mes six orchidées depuis 2015.

Voici le « Crâne aux orchidées », il est de papier et sa mise sous cloche le rapproche des « verrines de mariage » de la fin du 19 éme, début 20 éme :  ce crâne est féminin.

« Héritage »

Une des plantes ainsi récoltée, un tout petit laurier, a posé pour se faire portraiturer. Symbole de victoire et d’immortalité, il a donné naissance à six encres « Shadows, les Ombres ».

Encre sur papier bords frangés 70X50.

 

 

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s